Belle condensation de printemps

Depuis que les pierres ont été libérés de cette vilaine couche de béton, et qu’elle re-respire enfin, elle joue le rôle d’hygromètre dans la maison, plus leur teinte est gris clair, plus l’air est sec, et plus elle fonce, plus l’air est humide… pratique pour savoir quand chauffer un peu.

Mais cette année la surprise en juin, où les températures ont très vite grimper, avec beaucoup d’humidité, surface froide, air chaud, phénomène de condensation…

ça donne un mur qui transpire… goutte par goutte… et là t’as envie d’allumer le poêle pour sécher tout ça, mais tu peux pas parce qu’il fait plus de 35°dehors… et 20 dans la maison.

la télé a pas tenu le coup…

Et d’enquête de voisinage, beaucoup ont eu la même surprise chez eux, et pour beaucoup ils n’avaient jamais vu ça avant… changement climatique ?

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s